AGER – Archéogéographie et GEoarchéologie du premier Remiremont et de ses abords

Description

Le projet AGER, mêlant archéogéographie et géoarchéologie, vise à mesurer, sur la longue durée, la dynamique d’un espace forestier de moyenne altitude, le massif du Fossard, situé sur le versant lorrain de la montagne vosgienne, a priori impacté par l’Homme.
Le choix, comme objet d’étude, du massif du Fossard, qui s’étend sur une centaine de km² au nord de Remiremont (Vosges – 88), résulte de son lien étroit, topographique et historique, avec cette ville née d’une abbaye primitivement fondée, au VIIe siècle, dans un castrum tardo-antique perché, à 670 m d’altitude, à l’extrémité méridionale de ce relief et aujourd’hui dénommé « Le Saint-Mont » (Saint-Amé, Vosges).

Se pose ainsi la question de savoir si, au contact des Vosges cristallines et gréseuses, sur ce secteur de moyenne montagne au relief contrasté, la forêt du Fossard qui s'est développée après la disparition des glaciers, vers le dixième millénaire avant notre ère, a subi depuis le Néolithique, les mêmes alternances de défrichements et de reprises que d'autres forêts semblables. Le projet vise notamment à comprendre l'incidence qu'eût sur le paysage la fondation de l'abbaye, du castrum avant elle et du prieuré qui lui a succédé jusqu'à la Révolution.

Dans les massifs du Saint-Mont et du Fossard, cette recherche procède d'une réflexion globale portant sur l'archéologie des moyennes montagnes et pose la question de la conquête des espaces. Elle permettra, pour la première fois, une cartographie fine d'un secteur du versant lorrain du massif, ainsi qu'une approche diachronique et pluridisciplinaire mêlant aux méthodes de l'archéologie celles de l'archéogéographie, géoarchéologie, géomorphologie, géologie, botanique et pédologie.

Le recours au LiDAR (Light Detection And Ranging) est apparu comme la solution méthodologique la plus pertinente pour répondre aux besoins de la démarche archéogéographique.

Cette recherche qui participe de l'histoire générale de la forêt, renseignera sur le flux des populations en lien avec les évolutions climatiques ou l'installation de centres de commandement, et permettra de mesurer la dynamique de l'homme sur son milieu à différents moments de son histoire, notamment de l'Antiquité tardive à la fin du premier Moyen Âge.

Domaines : Géoarchéologie, Archéogéographie, Archéologie environnementale, Géologie, Histoire
Mots-clés du projet : LiDAR, Saint-Mont, Prospection archéologique, Vosges, Archéologie environnementale, Archéologie spatiale, Anthropisation, Diachronie, Occupation du sol, Paléoenvironnement, Site de hauteur, Archéologie programmée, Archéologie de la forêt, Archéologie de la montagne

Conditions d’utilisation
: Ne pas utiliser sans l'autorisation de l'auteur ou du porteur de projet. Pour toute demande, merci de contacter le porteur de projet. (contact : charles.kraemer (at) univ-lorraine.fr)

Responsable du projet
:

Charles KRAEMER (EA1132 HisCAnt-MA, Université de Lorraine)

Laboratoire coordonnateur :
HISCANT-MA – Histoire et Cultures de l'Antiquité et du Moyen Âge (EA1132, Université de Lorraine)

Laboratoires partenaires :
– LOTERR – Centre de Recherche en Géographie (EA/UR7304, Université de Lorraine)
– LIEC – Laboratoire Interdisciplinaire des Environnements Continentaux (UMR7360, Université de Lorraine)

Autres Partenaires :
– Ministère de la Culture
– DRAC-SRA Grand Est
– Conseil Général des Vosges
– ONF
– Conservatoire d'Espaces Naturels de Lorraine
– Terrae Genesis
– DREAL GrandEst
– Fédération lorraine d'archéologie
– INRAP

Organismes scientifiques financeurs :
– MSH Lorraine – Maison des Sciences de l'Homme Lorraine (UAR3261, CNRS / Université de Lorraine)
– Université de Lorraine
– CNRS
– Université de Bourgogne-Franche-Comté
– DRAC-SRA Grand Est

Autres financeurs :
– Conseil Général des Vosges
– DREAL Grand Est
– ONF

Pour aller plus loin
:


KRAEMER, Charles, CARTIER, Denis, CHENAL, Thomas, DELANGLE, Cyrile, Anne GEBHARDT, et al. (2019). "ArchéoGEographie du premier Remiremont et de ses abords : le Saint-Mont et le massif du Fossard (Communes de Saint-Etienne-lès-Remiremont, Saint-Amé, Cleurie, La Forge, Le Tholy, Tendon, Xamontarupt, Docelles, Cheniménil, Jarménil, Eloyes) : Projet collectif de recherche AGER - Rapport 2018". [rapport de recherche, Université de Lorraine].HAL. https://hal.univ-lorraine.fr/hal-02896960/
Crédit de l'image : HisCAnt-MA / AGER

Relation

https://cenhtor-intg.inist.fr/files/original/5804cc901e5dcc3c1878d0e3fadb82ae.jpg

Collection Items

Carte oro-hydrographique du plateau du Fossard
Carte orographique au 1/80000 par paliers de 100 m d'altitude avec localisation de quelques lieux-dits remarquables. Coordonnées prises au centre du plateau, au lieu-dit Menafaing.

Carte géomorphologique simplifiée du secteur sud du plateau du Fossard
Carte géomorphologique simplifiée, au 1/40000, du secteur sud du plateau du Fossard, avec localisation de noms de lieux-dits remarquables, de cirques glaciaires, de roches moutonnées et d'une gorge juxta glaciaire. Coordonnées prises au lieu-dit…

Carte archéologique de la forêt du Fossard et de ses abords
Carte orographique au 1/40000 du massif du Fossard avec localisation des artefacts archéologiques par grandes périodes historiques.

Cartographie LiDAR du massif du Fossard sur fond de carte IGN au 1/25000
Image ArcGIS du massif du Fossard obtenue par ombrage (345, 15) au 1/40000 et disposée sur un fond de carte IGN. Coordonnées prises au centre du plateau, au lieu-dit Menafaing.

Image LiDAR : zoom sur la plateforme sommitale du Saint-Mont
Image ArcGIS au 1/1000 du sommet du Saint-Mont obtenue par traitement "sky view factor". Coordonnées prises au milieu de la chapelle du Saint-Mont.

Image LiDAR : zoom sur le "Pont des Fées"
Image ArcGIS au 1/1000 du sommet du Saint-Mont obtenue par traitement multidirectionnel. Ce traitement fait apparaître les traces inédites des murs d'un bâtiment. Coordonnées prises au milieu du Pont des Fées.

30 dalles (5x6) de 500 m de côté ont été inventoriées avec le LiDAR dans le secteur du Saint-Mont – Morthomme, à l’extrémité méridionale du Fossard.

Couverture triasique du Fossard.
La couverture triasique est une relique du Secondaire. Pendant cet ère géologique plusieurs transgressions marines venant de l’est (dès le Muschelkalk ou Trias moyen) et de régressions succèdent à l’écoulement d’un « Grand Fleuve triasique » au Trias…

Diagramme ombrothermique de Remiremont et de Gérardmer
Les diagrammes ombrothermiques des stations de Remiremont et Gérardmer mettent en évidence les influences océanique, orographique (pluviométrie élevée) et continentale (amplitude thermique notable) auxquelles est soumis le massif Vosgien. Ils sont…

Contexte pédologique du Fossard
Description pédologique du plateau du Fossard dont la fiabilité des données est garantie à une échelle au 1/125 000. L’interprétation à des échelles inférieures doit être croisée par des observations de terrain.

Étagement bioclimatique du versant occidental des Vosges
Le plateau du Fossard s'étend entre des altitudes avoisinant 400 m, au fond des vallées périphériques, et près de 820 m. Il s'intègre ainsi dans l’étage montagnard moyen vosgien (450 m – 800 m) qui se signale par une prépondérance de…

Carte forestière du Fossard
Le Fossard se décline entre une région forestière où pessières et sapinières dominent (moitié sud-est) et la moitié nord-ouest caractérisée par une mosaïque de peuplements différents.

Processus de fonctionnement du LiDAR
Le LiDAR, acronyme anglais de Light Detecting and Ranging (en français « détection et estimation de la distance par la lumière), est un outil de télédétection fondé sur l’émission d’un rayon laser (émetteur), réfléchi par le sol ou l’atmosphère, et…
View all 13 items

Hiérarchie de la collection

  • AGER – Archéogéographie et GEoarchéologie du premier Remiremont et de ses abords